Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

08/07/2011 : Placo plafond - Raillage et Isolation des murs

Publié le par Vince

Salut tout le monde!

Me voici enfin posé, prenant le temps de mettre à jour mon blog.

Deux semaines à travailler soirs et week-end, ca en fait des choses à dire! Je vais essayé d'être le plus explicite et le plus concis possible car je sais que le texte c'est un peu barbant, pour vous comme pour moi. Mais bon, faut bien que j'explique un peu ce que je fais, le but de ce blog...

 

Dans cet article je parlerai de la pose des plaques de placo en plafond, du raillage des murs extérieurs et enfin de la pose de l'isolation de 120mm.

 

POSE PLAQUES DE BA13 (PLACO) AU PLAFOND :

 

Pour cette mise en oeuvre il nous faut :

 

DOMPIERRE (690)

Des plaques de Placo type BAI3 de chez LAFARGE : longueur 2, 50m; largeur 1,20m (dont les bords sont amincis sur la longueur)

DOMPIERRE (719)

Un lève plaque prêté par le gendre de mon voisin Hubert Hihi

DOMPIERRE (706)

Une, même des visseuses avec un embout spécial à vis placo que l'on achète dans tous les magasins de bricolage.

Cet embout permet à la vis de ne pas "éclater" le placo en rentrant à force. La tête de la vis pénètre juste qu'il faut dans le placo, ni trop, ni pas assez.

 

Et surtout il faut plein de vis placo, des escabots (à moins de mesurer 2,50m ce qui est rare) et de l'huile de coude avec de bonnes cervicales!

 

DOMPIERRE (718)

On dépose gentiellement la plaque sur les deux bras du lève-plaques...

DOMPIERRE (715)

Une manette permet facilement de passer les bras de la verticalité à l'horizontalité. Une manivelle permet la encore sans trop d'effort de monter la plaque. On fait attention à relever toutes les gaines électriques en attente vers les combles. Je n'ai pas préciser que les plaques se fixe à 90 degrés des rails. En effet, notre plaque mesure 2,50 de longueur et nous avons mis des entraxes de rails à 50cm, donc les 2 bords de la plaques reposeront sur un rail et ainsi de suite.

DOMPIERRE (704)

une personne qui en bas le léve-plaques tandis qu'une autre positionne un coin (moment délicat car le placo reste fragile).

DOMPIERRE (700)

Les côtés amincis des plaques se retrouvent bord à bord ce qui va nous permettre par la suite d'y coller une "bande" avec du joint plâtre pour avoir une parfaite linéarité et cacher la  jointure. Ca, ce sera le boulot de ma soeur.

DOMPIERRE (721)

Puis vlà le moment le plus chiant. Visser les 30 vis par plaque. Attention de ne pas visser trop près des bords de plaque pour ne pas éclater le placo. La plaque repose sur rails avec 5 vis par rail. Il est parfois deifficile de deviner où passent les rails derrière le placo alors il y a quelques moment de solitudes et quelques trous à reboucher. Mais dans l'ensemble rien de sorcier.

DOMPIERRE (703)

Voilà au bout d'une soirée ce que ca donne...

DOMPIERRE (701)

Et le lendemain soir, c'est terminé! Les découpes d'angle se sont faites facilement à la scie égoîne. Nous avons arrêté le placo à 8-10cm des murs pour pouvoir faire déborder par la suite l'isolant des murs vers les combles pour couper le pont thermique.

Passons maintenant aux murs, il y a encore de la taille comme ont dit.

 

RAILLAGE DES MURS PERIPHERIQUES :

 

Vous avez remarquez que plus on s'approche de la fin du chantier plus les choses se doivent d'être précises même si on peu toujours ratrapper un peu. Le raillage des murs est super important il va donner la bonne verticalité et la bonne solidité au placo.

Nous avons procédé comme suit :

- en partie haute et basses, des cornières métalliques

- au milieu du mur, des fourrures vissées aux parpaings.

 

Les corinières se placent à une distance réglementaire des murs. Elles sont fonctiions de la largeur des tappés des ouvertures et donc de l'épaisseur de mon isolant. Dans mon cas j'ai des tappés de 120mm. Donc il faudra placer les cornières à 120 - 13mm (BA13) soit 107mm des murs. Excepté pour la baie à galandage qui elle fait 160mm de tappés.

DOMPIERRE--696-.JPG

Position des corinères et fourrures.

DOMPIERRE--694-.JPG

Les corinères sont d'abords installées et fixées par des vis placo directement sur les rails du plafond.

DOMPIERRE--697-.JPG

Ensuite les corinères du bas sont installées et vissées à même la dalle après percage (chevilles bétons + vis de 4x35). La bonne verticalité entre les cornières hautes et basses se fait grâce au fil à plomb (comme les parpains).

DOMPIERRE--698-.JPG

Les fourrures sont vissées tous les 40cm (chevilles béton + vis 4x35) dans l'axe des murs à environ 1,25m du sol fini.

Sur ces fourrures viendront se clipser des "appuis". Au premier abord on pense que c'est un objet qui ne sert strictement à rien et qui ne justifie pas son prix à l'unité. Mais en fait c'est bien pratique! Ces appuis viendront accueillir les montant verticaux qui leur donneront rigidité tout en maintenant une parfaite verticalité.

DOMPIERRE--693-.JPG

"Appui intermédiaire" directement clipser dans la fourrure. La fourrure n'est pas obligatoire car l'appui peut se visser directement au mur, mais c'est contraignant...

DOMPIERRE--726-.JPG

Une sorte de capuchon vient s'inserer librement dans une tige rainurée. Il y a autoblocage par quart de tout du capuchon. Ce capuchon vient se clipser directement dans les fourrures verticales, mais j'y reviendrai.

Les appuis se positionnent à intervalles réguliers. Nous savons que les plaques de placo mesurent 120cm de large. Donc nous positionnons les appuis tous les 60 (1 à chaque extrémité + 1 au milieu pour rigidifier la plaque. Mais tout ceci est en théorie car la présence des ouvertures changent un peu la donne. Déjà, nous devons mettre des appuis de chaque côté des ouvertures pour que les montant se retrouvent au plus près des tappés. De là, on peut utiliser la règle des 60. Ce qui est vrai pour ma maison ne le sera pas pour une autre  donc j'arrête là l'explication.

Les montants (ou fourrures verticales) sont les même que pour le raillage du plafond. Chaque montant doit être redécoupé à la demande. Dans l'exemple du dessous, le montant est coupé à hauteur de 2,625m. Trop long, le rail ne peut pas glisser dans les corinères, trop court, le montant peut sortir des cornières.

DOMPIERRE--727-.JPG

Le montant est juste glisser dans les cornières. Il n'est pas fixé en haut et en bas car c'est l'ensemble qui fera un effet de cohésion (placo vissé sur montants).

DOMPIERRE--725-.JPG

Revoilà les fameux apuis. Le capuchon est clipsé à l'intérieur de la fourrure. Le montant est mis bien verticla à l'aide d'une grande regle puis la tige est coupée car elle est trop longue. Ensuite  on vient insérer la tige dans le capuchon puis on lui fait faire un quart de tour et le tour est joué, le montant est bloqué parfaitement vertical.

 

DOMPIERRE--724-.JPG

Dans un premier temps nous n'installons que les montant au niveau des ouvertures.

 

ISOLATION DES MURS PERIPHERIQUES :

 

DOMPIERRE--739-.JPG

Mon isolation est de la laine de verre du fabriquant Knauf  d'épaisseur 120mm avec une résistance thermique de 3,40. Elle est livrée par rouleaux composés de 2 lais de 5,30m de longueur et 56,5cm de largeur.

 

DOMPIERRE--733-.JPG

Cette laine de verre est brut, sans par-vapeur.  Un lai de 5,30m m'en fait en fait 2 car je le coupe en 2 pour obtenir une hauteur de lai de 2m65 ce qui est parfait car mon plafond au dessus du sol fini à une hauteur de 2, 50m. les 15cm restant, je les glisserai dans les combles pour couper le pont thermique.

 

DOMPIERRE--731-.JPGDOMPIERRE--734-.JPG

La laine étant souple, elle ne tient pas au mur par l'aide du Saint Esprit. Pour chaque lai on perce 2 trous de diam8 dans les parpaing, assez haut et on vient y insérer des "étoiles", traversant l'isolant.

 

DOMPIERRE--730-.JPG

De plus, la laine est embrochée dans les appuis : maintient garanti!

 

DOMPIERRE--740-.JPG

On n'oublie pas non plus de sortir les gaines électriques au endroits voulus.

 

DOMPIERRE--737-.JPG

Voilà, la laine est posée! On installe et on clip les fourrures dans les angles et sur les côtés des ouvertures. Il nous restera plus qu'à fixer les montants intermédiaires et renforcer les fenêtres.

 

Pour finir, nous avons commencé à isoler ma baie à galandage. Au mur nous collons un incompréssible de 30mm et nous finirons plus tard avec un nouvelle incompréssible mais directement collé sur le placo pour ne pas géner le passage des 2 ventaux.

 

DOMPIERRE--742-.JPG

Jeu de découpe pour combler la partie à isoler. une fois fait...

 

DOMPIERRE--743-.JPG

... on réalise la colle : Eau + colle de platrier. Attention, la prise est très rapide!

 

DOMPIERRE--745-.JPG

Des plots de colle sont positionné, soit directement sur le mur, soit sur l'isolant. Et on presse fort!!!

 

DOMPIERRE--746-.JPG

Puis je finis avec du scotch orange type "barnier 80mm" pour bien étanchéifié à l'air. Vous remarquer que j'ai laissé un espace à droite pour pouvoir mettre du scotch blanc. En effet, lorsque l'on ouvre la baie, on voit un peut l'isolant donc du scotch orange, ca choqierait l'oeil.

 

Voilà pour ces 2 semaines très actives!  1 mois et demi de retard sur notre calendrier prévisionnel, donc on ne peut pas faire moins. La suite  la semaine prochaine! Ciao!

Commenter cet article

Pose de placo Bergerac 28/12/2016 19:06

Je vois que vous n'avez pas négligé un point important pour tous travaux de placo, le matériel nécessaire à la pose. Beaucoup de particulier ignore ce point là qui est pour moi trés important. Bravo pour votre travail.

Vince 18/11/2016 09:44

Merci beaucoup pour ce commentaire, bon courage dans vos travaux!

kh-iso 18/11/2016 08:41

Bonjour
Je vous dis que votre article est vraiment bien détaillé. Merci beaucoup. J'ai besoin d'un article comme le vôtre parce que je vais aussi apporter un peu de rénovation à ma maison et j'ai besoin de quelques conseils.

blaszak 26/08/2015 07:44

cc